Le pouvoir des mots

Cela paraît incroyable mais seulement 7% de notre communication est verbale. Nous obtenons presque toute l’information importante grâce au langage corporel de notre interlocuteur, mais le pouvoir des mots que nous utilisons reste important.

Le choix de nos mots a un impact sur notre attitude envers tout ce que nous faisons et, en fin de compte, il donne forme à nos pensées et aux actions qui en découlent. Cela devient encore plus important quand nous travaillons avec une autre espèce.
Si quelqu’un envisage de dominer un chien, éduquer un chien, montrer au chien qui est le patron (maître), ou bien il donne des ordres au chien ou insiste que le chien obéisse immédiatement, alors la personne et le chien sont condamnés à une cohabitation faite de confrontations.
Les chances de réussite augmentent quand on se rend compte que la simple décision de n’utiliser que des mots positifs et affectueux (ceux qui vous font sourire quand vous les dites) a le pouvoir de transformer votre vie et celle de votre chien.

Voici l’élément le plus important dans votre relation avec votre chien; dites-vous bien que tous les chiens domestiques vivent dans un monde qu’ils ne comprennent pas. En tant que gardien d’un chien, nous devons garantir sa sécurité et être son repère dès qu’il a besoin d’être rassuré. Pour remplir ce rôle de leader, nous devons créer un lien avec le chien et ensuite lui garantir un niveau de réconfort dont il a besoin pour être épanoui.

Quand vous choisissez des mots doux, vos pensées s’adoucissent, vos actions deviennent respectueuses et vous réussissez. Commencez par accepter qu’être leader signifie être responsable pour ceux dont vous avez la charge, pour que votre attitude change. Vous comprendrez alors que vous devez être à la hauteur pour que votre chien se sente bien et que votre tâche consiste à lui enlever le poids de responsabilité, plutôt que croire qu’il «devrait vous obéir ».

Pour que tout se passe bien, il est aussi essentiel de reconnaître qu’il s’agît d’un chien, non pas d’un « mini moi ». Même si nous avons beaucoup de points en commun avec ces prédateurs, nos chiens appartiennent à la noble famille des canidés. En essayant de les rendre tranquilles et heureux, nous pouvons aussi donner le meilleur de nous-mêmes.

Jan Fennell

Titre original: “The Power of Words”

Traduction de l’anglais: Anna Mossuz. Image dans le texte. Vous pouvez retrouver le texte original, ainsi que d’autres articles par Jan Fennell, sur le site: www.janfennellthedoglistener/blog/Jan

 

Marcher avant de courir

Imaginez un instant une balade sereine avec votre chien. Il vous suit de son propre gré, tout en observant ce qui se passe autour. Vous n’êtes pas occupés à lui parler pour le contrôler, ni à confondre la laisse avec la corde d’une cloche qu’il faut faire sonner (comme on vous l’a peut-être conseillé). Vous choisissez simplement la direction, votre chien garde un œil sur vous pour avancer ensemble, et vous profitez du monde qui vous entoure plutôt que vous livrer à un duel des volontés.

Jan en promenade avec ses chiens

Je vous assure que ce genre d’expérience agréable est accessible à tous ceux qui respectent la vraie nature de leur compagnon et ont un esprit ouvert. Continue reading

Pourquoi ignorer son chien?

Peut-on résister à ce regard?… Croyez-moi que oui!

Ce sujet suscite probablement le plus de questions et de doutes chez les propriétaires de chien qui ont besoin de mon aide. J’ai donc envie de revenir sur pourquoi il est nécessaire d’ignorer son chien dans certaines situations, si on veut qu’il soit heureux et “bien dans ses pattes”. Continue reading

“Voué à l’échec” par Rebecca Trono

 

Il n’y a qu’un bébé sur cette photo… Si votre chien “ne sait pas rester seul”, s’inquiète et détruit en votre absence, c’est qu’il se sent responsable pour vous.

Cette fois, je voudrais partager un article écrit par ma collègue Rebecca Trono au sujet de l’anxiété de séparation. Inutile de rajouter que je suis entièrement d’accord avec elle. N’hésitez pas à me contacter si votre chien présente ces symptômes. Continue reading

Un collier pour Woody

Quoi de plus banal que cette petite scène: un chien qui trotte en laisse à côté de son maître?

Mais pour certains, ce n’est pas évident du tout. Comme vous vous souvenez, Woody n’a probablement jamais porté de collier. Pire, je soupçonne qu’il a eu des expériences horribles, notamment avec les “dog catchers” roumains et leur lasso. Peu après son arrivée, en voyant le collier de Yoda dans ma main, son regard a changé et exprimé de la méfiance. C’était un “non” ferme.

Alors comment s’y prendre? Continue reading

Être ou ne pas être… sur le canapé

Il paraît que les propriétaires de chiens tombent dans deux catégories: ceux qui laissent leurs chiens monter sur les meubles et ceux qui ne le disent pas.  Combien de fois, une personne avec qui je “parlais chien” a poussé un petit rire gêné avant de passer aux aveux: “Ben, il est vrai que nous le laissons monter sur le canapé… on sait qu’on ne devrait pas le faire, mais on a tellement envie de l’avoir avec nous/ il nous regarde d’un air si triste/ on craque” (rayer mention inutile). Continue reading

Améliorez la relation avec votre chien

On me demande souvent combien de temps il faut, avant d’acquérir l’assurance et le savoir-faire nécessaires pour travailler avec son chien dans le but d’obtenir sa coopération. Je réponds: un instant, si vous avez la bonne attitude. Si vous acceptez qu’une bonne et enrichissante relation ne peut pas résulter du “dressage” de votre chien, vous avez saisi l’élément le plus important.

Continue reading