A qui est-ce réellement utile?

skype-5_copy

“Pas grand-chose; j’ai coursé le chat, aboyé après le facteur et mâché tes chaussons préférés. Et toi?”

J’ai récemment entendu parler d’une fantastique invention qui nous permettra de rester en contact avec nos chiens pendant notre absence. Cette nouvelle merveille surnommée ‘lien vidéo pour toutou’, est parfaite pour vérifier que tout se passe bien à la maison et pour rassurer un chien qui souffre de l’angoisse de séparation.

Grâce à cet objet, dont le prix s’élève à environ 300 euros, le propriétaire pourra parler directement à son chien. En sachant combien de chiens ont l’angoisse de séparation et combien de propriétaires culpabilisent quand ils laissent leur chien seul, nous pouvons être sûrs que ce sera un grand succès commercial qui fera la fortune de son créateur.

Le souci – comme c’est le cas avec de nombreuses idées qui nous paraissent géniales – c’est que nous voyons tout de notre perspective. C’est notre confort (et notre conscience) qui nous guide, plutôt que les besoins du chien. Je me demande combien de chiens seront capables de comprendre ou même de fixer leur attention sur cet appareil et parmi ceux qui le feront, combien auront des réactions extrêmes en entendant une voix sans présence physique ? Cette confusion sensorielle va-t-elle les perturber ? Combien de propriétaires verront leur chien en détresse sans pouvoir intervenir, si ce n’est crier sur le camera pendant que leur meubles se feront déchiqueter?

Dans un article précédent, j’ai parlé de notre fascination avec l’ordre ‘assis’ et ses aspects négatifs – car tout compte fait, le ‘assis’ ne bénéficie pas au chien, c’est juste notre moyen de se sentir en contrôle. Similairement, notre sensibilité humaine nous pousse à promener nos chiens compulsivement tous les jours, qu’il pleuve ou qu’il vente – une pratique à la mode depuis environ 70 ans et maintenant établie come essentielle pour le bien-être canin (Je me demande comment les chiens s’en sortaient pendant les premiers 20,000 ans de notre cohabitation). Qui a besoin de cette promenade ? Nous savons à quel point les propriétaires qui ne remplissent pas ce devoir ‘vital’ se font attaquer de tous les côtés. Est-ce la promenade pour nous, pour le chien, ou pour ceux qui nous critiquent ? J’ai vu cette triste scène maintes fois;  le propriétaire et son chien, tête baissée contre le vent et la pluie, sans que ni l’un ni l’autre n’y prennent plaisir, tous les deux préférant de loin être au chaud, à la maison.

Aujourd’hui, les propriétaires de chiens sont devenus, sans le savoir, victimes de la perception humaine moderne (et des techniques marketing) en ce qui concerne le bien-être du chien et la relation potentiellement parfaite entre l’homme et lui. Le fait d’imposer nos perceptions non seulement déforme la réalité, mais peut carrément détruire les chiens que nous aimons tant. Ils sont simplement incapables de comprendre les choses comme nous, et face à la technologie de communication, ils n’ont aucune chance. C’est déjà assez compliqué d’adopter la technologie moderne quand on a passé un certain âge, alors il n’est pas raisonnable de demander à votre chien de relever le défi !

Pour le chien, le fait d’entendre ou même de voir leur propriétaire sans pouvoir sentir son odeur ni le toucher est, au mieux, déroutant et, au pire, très angoissant. Une telle expérience ne pourrait qu’augmenter son niveau du stress.

Si notre but est de se sentir mieux quel que soit le prix payé par notre chien, cela prouve que nous nous fourvoyons, ou que nous sommes totalement arrogants. Cela ne pourrait pas être le cas d’un propriétaire de chien dévoué. Peu importe combien nous essayons de nous convaincre que notre démarche est juste, elle reste égoïste sauf si elle sert réellement les intérêts du chien.

Ce que je trouve vraiment tragique, c’est que des bons et dévoués propriétaires de chiens vont débourser de l’argent pour acheter ce gadget, car grâce à un marketing efficace ils seront convaincus qu’il changera leur vie (et celle de leur chien). Ils vont même se dire que quelqu’un comme moi est leur ennemi, puisque je suggère qu’ils provoqueront la détresse de leur compagnon. Je suis sûre et certaine qu’aucun amoureux de chiens ne le ferait sciemment – mais même si le mal est fait dans l’ignorance, le chien souffre.

Soyons donc raisonnables et travaillons dans les limites naturelles de l’intelligence canine. Si vous devez laisser votre chien seul pour quelques heures, c’est mieux que de le rendre fou en lui permettant d’entendre votre voix sans votre présence !

Jan Fennell

29/01/2014

Titre original: “Who Does That Really Benefit?”

Traduction de l’anglais: Anna Mossuz, photo extraite du texte original. Vous pouvez retrouver le texte original, ainsi que d’autres articles par Jan Fennell, sur le site: www.janfennellthedoglistener/blog/Jan