Encore un mythe dissipé

snarling_dog_600_copyJ’entends régulièrement parler de personnes qui se font mordre quand elles tendent « amicalement » leur main au chien, un geste conseillé traditionnellement  à ceux qui rencontrent un chien pour la première fois. L’idée sous-jacente, c’est que l’étranger qui s’approche d’un chien lui permet de se familiariser avec son odeur. Cette fausse idée nous incite à stresser le chien inutilement, voire à compromettre son avenir si, sous l’effet du stress, il réagissait de manière négative.

La croyance que, grâce à la main tendue, le chien peut nous sentir ce qui dissipe son appréhension de manière quasi magique, doit être examinée logiquement. L’odorat du chien étant environ quarante fois plus performant que le nôtre, en effet il est équipé pour détecter sa proie à presque un kilomètre. Par conséquent, aucun chien n’a besoin de venir très près de vous pour sentir votre odeur unique, sauf s’il est porteur d’un handicap. Avez-vous besoin de presser votre nez contre la vitrine d’une boulangerie pour deviner ce qu’ils vendent? En plus, l’idée que le chien pourra savoir à partir de l’odeur que la personne sera amicale ou inoffensive est ridicule, comment serait-ce possible ?    

Il est facile de voir pourquoi certains chiens réagissent de manière négative quand on les approche comme cela, mettez-vous à leur place : comment vous sentiriez-vous si un inconnu s’approchait sans être invité, en tendant sa main vers votre tête ? Personnellement, j’essaierais de m’en éloigner, ses intentions ne sont pas évidentes. Nous sommes dotés d’un excellent instinct de survie et dans ce genre de situation, il nous dicte de garder nos distances.

Pourtant, cette option a été enlevée au chien attaché ou tenu dans les bras de son propriétaire. Puisqu’il ne peut pas s’éloigner, il est forcé de trouver un autre moyen de défense et normalement, il fera d’abord tout pour prévenir l’intrus. Malheureusement, de nombreux gens simplement ignorent les signaux d’alerte, en les voyant comme des « bêtises ».  Ils ne se rendent pas compte du stress infligé au chien et ne respectent pas les tentatives de communication de ce dernier.

Le chien essaie-t-il de prévenir l’inconnu bien avant de le menacer physiquement ? Est-ce qu’il détourne sa tête pour éviter un contact visuel direct ? Si c’est le cas, arrêtez-vous. Si le chien lèche ses babines, halète ou tremble, alors arrêtez-vous immédiatement.

Est-ce que le chien retrousse ses babines ou grogne tout bas ? Si c’est le cas, arrêtez-vous. Ces réactions devraient être évidentes mais, s’il s’agît d’un petit chien, souvent on les ignore complètement, on se dit que le chien est bête et il ne sait pas encore à quel point la personne est amicale…

Quand le chien n’a plus de choix et il claque de dents, attrape ou pince l’intrus, son but est d’empêcher la menace d’avancer, plutôt que de blesser. Pourtant, beaucoup de gens seront convaincus qu’il a mordu – un acte différent qui représente le tout dernier ressort. Ce manque de compréhension est extrêmement dangereux pour le chien et peut souvent causer sa destruction non justifiée.

On sait que nous les humains sommes (d’habitude) des animaux très sociables, mais je me demande pourquoi les gens ressentent le besoin de se « fraterniser » avec tous les chiens qu’ils côtoient ? Une amitié se crée avec le temps et souvent, ils ne reverront jamais ce chien-là, alors pourquoi le soumettre à tout ce stress et confusion juste pour son plaisir personnel ?

Le meilleur conseil pour quelqu’un qui rencontre un chien pour la première fois : ne vous approchez pas mais respectez-le, comme vous voudriez qu’on vous respecte. Attendez que le chien se détende assez pour vouloir venir à vous, restez calme et délicat, et cette rencontre pourrait s’avérer positive pour vous deux.

Si vous n’avez pas le temps d’attendre que le chien soit rassuré, alors il vaut mieux le laisser tranquille. Grâce à cette attitude vous lui éviterez du stress, voire une crainte vitale.

Quand vous voulez faire simple et protéger votre chien, vous risquez de froisser quelqu’un si vous lui demandez de ne pas l’approcher. Mais gardez à l’esprit que votre relation avec votre chien est plus importante.

Jan Fennell

Titre original: « Another Myth Dispelled»

Traduction de l’anglais: Anna Mossuz, image dans le texte original. Vous pouvez retrouver le texte original, ainsi que d’autres articles par Jan Fennell, sur le site: www.janfennellthedoglistener/blog/Jan