Pourquoi ignorer son chien?

Peut-on résister à ce regard?… Croyez-moi que oui!

Ce sujet suscite probablement le plus de questions et de doutes chez les propriétaires de chien qui ont besoin de mon aide. J’ai donc envie de revenir sur pourquoi il est nécessaire d’ignorer son chien dans certaines situations, si on veut qu’il soit heureux et “bien dans ses pattes”.

C’est le synonyme de bonheur après une journée de travail, une petite scène qu’on voit régulièrement dans la vraie vie et sur nos écrans: quelqu’un rentre à la maison et son chien devient fou de joie. Rien de plus naturel que de lui dire bonjour, surtout qu’il nous a attendu sagement pendant quelques heures. Il est content, on lui a manqué (et vice versa) alors quand il s’agite et saute sur nous, on se dit que c’est son amour pour nous qui s’exprime. Cela nous plaît et nous touche (sauf s’il s’agît d’un chien de grand gabarit qui nous saute dessus!).

Oui, mais cette interprétation reste la nôtre. Comme nous avons tendance à humaniser les chiens, cela nous paraît presque cruel de ne pas répondre à leurs sollicitations. Après tout, si un ami nous ignorait expressément au moment où on lui adresse un chaleureux “bonjour”, on se sentirait mal à l’aise et on se demanderait probablement si on ne l’a pas offusqué lors de notre dernière rencontre.

Mais du point de vue canin la situation n’a rien à voir. Rappelez-vous qu’il n’a aucun moyen de savoir que vous êtes juste allé au travail. C’est son instinct de survie qui lui permet d’interpréter le monde qui l’entoure.

Vous êtes partis seuls à l’extérieur, dans un monde potentiellement dangereux, sans la protection de la meute et notamment, de votre chien. Selon lui, vous êtes allé chasser ou patrouiller, bref, vous avez pris des risques. Peu étonnant qu’au moment des retrouvailles il est carrément soulagé de vous revoir. En vous faisant “la fête”, il a deux objectifs: vérifier que vous êtes en bonne forme (car pendant votre vagabondage vous avez pu être blessé) et aussi rétablir l’ordre hiérarchique au sein de la famille, pour que chacun puisse retrouver sa place après cette séparation (il se trouve que les loups et les chiens sauvages observent le même rituel que votre Yorkshire terrier). A cet instant, il est très important de décaler le moment de lui prêter votre attention. Si, quand il vous sollicite, vous lui accordez ne serait-ce qu’un regard, votre réponse telle qu’il la comprendra sera: “Maintenant que nous sommes réunis, c’est toi le décideur”. Or c’est ce qu’on doit éviter, car la logique canine veut que celui qui décide des interactions avec les autres devienne responsable pour eux. Un fardeau bien trop lourd à porter pour un chien qui ne peut pas comprendre le monde humain.

Voilà pourquoi je vous conseille de rester “de marbre” le temps nécessaire (tant que votre chien essaie d’attirer votre attention, quelle que soit sa stratégie: pleurs, apport de jouets, il s’appuie contre vous etc.). S’il envahit votre espace personnel et devient difficile à ignorer, isolez-le dans une autre pièce ou quittez la pièce quelques instants, pour lui montrer que ce comportement ne le mène nulle part. Agir ainsi, refuser toute interaction, signifie: “Je vais bien et je décide. Je te laisserai savoir quand j’aurai besoin de te parler”. Ce rituel est tellement logique quand on y pense: le leader – le protecteur – doit être au courant de ce qui se passe autour, pour pouvoir réagir et prendre une décision en cas de danger. Son regard doit être tourné vers l’extérieur. Pour ainsi dire, il n’a pas le temps de papoter. Les autres, par contre, ont intérêt à avoir un œil sur lui car ils vont suivre son exemple si quelque chose arrive.

Et comment savoir quand votre chien est prêt à l’interaction, sans risque de lui envoyer des signaux erronés? Après un certain temps, il vous laissera tranquille. Il va s’éloigner, s’allonger (le mieux c’est sur le coté, signe de détente), ou encore il commencera à jouer tout seul. Quand c’est le cas attendez encore quelques instants, histoire de le laisser “imprimer” l’échange que vous venez d’avoir (oui, c’est un échange. Parfois, le fait de ne rien faire transmet un message très puissant.) Faites-vous un café ou un thé en attendant. Ensuite, appelez-le à vous pour le caresser. Cette fois, vous pouvez lui faire toutes les papouilles du monde, puisque c’est vous qui avez initié ce moment de tendresse, et votre chien pourra en profiter autant que vous, sans se faire de souci.

Si vous voulez voir un exemple du comportement décrit ci-dessus démontré par une vraie experte dans le domaine, regardez cette jolie vidéo. Observez bien l’attitude de cette renarde avec ses chiots et notamment la façon dont elle gère son regard. Simplement imperturbable!

This fox family will melt your heart

Heart explosion! Some things in life are just too beautiful.Video by Quentin Lenel

Publiée par We Are Wildness sur mardi 24 mai 2016

 

J’espère que vous avez trouvé cet article utile.

A bientôt,

Anna